Rechercher dans :

 


Département de pathologie et biologie cellulaire

 

  Dr Michel Desjardins

  Chaire en microbiologie cellulaire

  Professeur titulaire, Département de pathologie et biologie cellulaire

  Université de Montréal, bureau S-552


   Téléléphone : (514) 343-7250

   Courriel : michel.desjardins@umontreal.ca

English

 

 

Biogénèse des phagolysosomes

La compréhension de la biogenèse des phagolysosomes est essentielle pour le développement de nouvelles approches thérapeutiques contre les maladies infectieuses. De récentes découvertes effectuées au laboratoire, rendues possibles par l’approche protéomique, indiquent que la phagocytose et la biogenèse du phagolysosome peuvent mener à de nouvelles stratégies d’immunothérapie anti-cancer. Pour parvenir à cette fin, quatre principaux axes de recherche sont investigués :

Caractérisation des machineries moléculaires présentes dans les phagosomes

La simple identification des protéines au sein d’une structure biologique est souvent insuffisante pour la déduction de ses fonctions. Dans la majorité des cas, les protéines remplissent leurs fonctions en s’associant à d’autres protéines. Nous avons donc développé des méthodologies pour isoler les complexes protéiques des phagosomes et effectuons la caractérisation de ces complexes par spectrométrie de masse en tandem (MS-MS). Une méthodologie utilisant l’électrophorèse « blue native » a été développée au laboratoire afin d’isoler les complexes protéiques macromoléculaires.

Caractérisation structurale et fonctionnelle des radeaux lipidiques du phagosome

Ce projet va ouvrir la voie à l’identification des protéines présentes dans les microdomaines membranaires des phagosomes, endroits où les fonctions clés sont susceptibles de s’opérer d’après l’observation de structures similaires dans la membrane plasmique et la récente observation que les molécules telles que le lipophosphoglycan (LPG) du Leishmania est capable d’interférer avec l’intégrité de ces structures.


détails

Caractérisation du protéome de phagosomes isolés de la drosophile

La comparaison du protéome de phagosomes isolés d’organismes moins évolués va nous permettre d’identifier les joueurs clés qui sont apparus dans les phagosomes de mammifères durant leur développement pour leur conférer un rôle dans l’immunité acquise.

Présentation d’antigènes exogènes

Nous avons démontré récemment que les phagosomes sont des organelles autosuffisantes pour la présentation croisée des antigènes (voir Houde et coll., 2003). Nous en sommes à développer des systèmes cellulaires qui nous permettront de disséquer les machineries moléculaires présentes dans les phagosomes qui sont impliquées dans la génération d’antigènes et de complexes immunitaires, élément clé reliant l’immunité innée et acquise.

 


détails


© Département de pathologie et biologie cellulaire, 2014